Baudrier, Jacqueline

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Baudrier, Jacqueline

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

  • Baudrier-Perriard, Jacqueline
  • Vibert, Jacqueline
  • Vibert, Jacqueline, épouse Perriard, dite Baudrier

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1922-03-16 – 2009-04-02

Historique

Jacqueline Baudrier (née Vibert, épouse Baudrier, puis épouse Perriard), née le 16 mars 1922 à Beaufai (Orne), a d’abord été journaliste après des études de lettres et d’Histoire à la Sorbonne. Après des débuts en 1948 à Radio Guadeloupe, elle entre aux journaux parlés de la RTF en 1950. Entre 1954 et 1969, elle s’y démarque en tant que première femme responsable d’une chronique quotidienne d’information et d’une chronique de politique étrangère, de même qu’elle est présentatrice des grandes éditions du Journal et rédactrice en chef des journaux parlés. Elle devient directrice de l’information pour la deuxième chaîne de la télévision en 1969, avant d’être la première femme directrice d’une chaîne télévisée, en l’occurrence la régie de la première chaîne, en 1972. En 1975, elle devient le premier Président-Directeur Général de Radio France, suite à l’éclatement de l’ORTF, et occupe ce poste jusqu’en 1981.

Durant ses années de journalisme, elle mène déjà des actions propres aux sphères d’activité que l’on retrouve lors de son mandat en tant qu’ambassadeur à l’UNESCO. Elle s’investit ainsi dans les questions liées aux problèmes de l’information et de la communication dans de nombreux articles et conférences, notamment en ce qui concerne leurs rapports avec les pouvoirs et les révolutions technologiques. Elle œuvre aussi pour une amélioration de la condition féminine au travers de ses reportages, ainsi qu’en contribuant à la présence de 42 % de femmes au sein de Radio France, notamment à des postes clefs, de même que les orchestres de Radio France se démarquent alors en étant composés de 31 % de femmes. Elle s’implique également pour la situation des journalistes en étant, à partir de 1960, secrétaire générale du Soutien Confraternel des Journalistes dont elle devient la présidente d’honneur en 1975.

En août 1981, elle est nommée ambassadeur, délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO, à la suite de François Valéry, qui occupait le poste depuis 1976. Elle y est alors notamment rapporteur général de la Conférence Mondiale sur les Politiques Culturelles tenue à Mexico (Mondiacult) en 1982 et chef de la Délégation Française à la Conférence sur l’Education à vocation internationale en 1983. Elle accorde aussi une grande importance à son rôle de chef de la Délégation Française au Conseil intergouvernemental du Programme International pour le Développement de la Communication (PIDC) entre 1982 et 1984, dans le cadre du Nouvel Ordre Mondial de l’Information et de la Communication (NOMIC).

En 1984, elle est élue membre du Conseil exécutif au moment de sa 120ème session en remplacement de Jean-Pierre Cot. Elle se retire de l’UNESCO en 1985, remplacée dans son poste d’ambassadeur par Gisèle Halimi, nommée officiellement le 13 avril de la même année.

Jacqueline Baudrier a aussi contribué à la promotion de la langue française au sein du Comité des Radios Publiques de Langue Française (CRPLF), en 1977 et 1981, au travers de l’Union Européenne de la Radiodiffusion (UER), entre 1978 et 1981, et en tant que membre du Haut Comité de la langue française, de 1980 à 1983, puis du Comité Consultatif de la langue française, de 1984 à 1988.

Elle est aussi, notamment, membre du Conseil d’Administration de l’Institut de l’Audiovisuel et des Télécommunications en Europe (IDATE), en 1985, et membre de la Commission Nationale de la Communication et des Libertés (CNCL), de 1986 à 1989.

Après son départ de l’UNESCO, elle revient vers le journalisme, notamment en tant que membre du Comité éditorial de l’ « Observatoire de la Télévision », en 1993, et du Comité d’orientation des programmes de la Cinquième, dont elle devient présidente en 1995.

Elle se rapproche à nouveau de l’UNESCO en 1996 en devenant vice-présidente de la Commission Nationale Française pour l’UNESCO (CNF).

Elle est nommée Officier de la Légion d’honneur en 1976, et promue Commandeur en 1999. Elle est aussi, notamment, Grand officier de l’ordre national italien, Officier national de Côte-d’Ivoire, chevalier de l’ordre du Cèdre du Liban et lauréate de la Fondation Louise Weiss en 1997.
Elle décède le 2 avril 2009, à Paris, à l’âge de 87 ans.

Lieux

Statut juridique

Fonctions et activités

Ambassadeur, délégué permanent de la France à l’UNESCO (1981-1985)
Membre du Conseil exécutif (1984-1985)
Membre de la Commission Nationale Française en tant que délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO (1981)
Vice-président de la Commission Nationale Française (1996 - 2009)

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Créé par Carole Lamoureux, 22/08/2014. Date ajoutée, AWT, 27-08-2014.

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

-Commission nationale française pour l'UNESCO. (Octobre 2009). « Editorial ». La lettre d'information. No. 31. Consulté en ligne le 27/08/2014: http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/lettre_d_info_31_cle4b6537.pdf
-Curriculum Vitae « Madame Jacqueline BAUDRIER ». (Sans date). Archives de l’UNESCO, AG 14-BAU-5-2-4, dossier « Madame JB Personnel – Nomination : Délégation – Election au Conseil exécutif – CV ».
-« Jacqueline Baudrier. » (Sans date). Who’s who in France. Consulté en ligne le 16/06/2014 : http://www.whoswho.fr/decede/biographie-jacqueline-baudrier_7535
-« Jacqueline Baudrier, ancienne PDG de Radio France, s’est éteinte ». (2 novembre 2011) France Info. Consulté en ligné le 16/16/2014 : http://www.franceinfo.fr/medias/culture-et-medias/article/jacqueline-baudrier-ancienne-pdg-de-radio-france-s-est-eteinte-56935
-Journal Officiel de la République Française (15 mai 1999). Décret du 12 mai 1999 portant promotion et nomination de Jacqueline Baudrier au grade de commandeur de l’ordre national du Mérite. In Légifrance. Consulté en ligne le 20/06/2014 : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000760274&
-Journal Officiel de la République Française (18 avril 1985). Décret du 13 avril 1985 nommant Gisèle Halimi délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO. In Légifrance. Consulté en ligne le 20/06/2014 : <A href="http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=0F6407E0D25CF9A6707FE073E947CB3C.tpdjo08v_3?cidTexte=JORFTEXT000000687048&categorieLien=id">http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=0F6407E0D25CF9A6707FE073E947CB3C.tpdjo08v_3?cidTexte=JORFTEXT000000687048&categorieLien=id</a>
-Journal Officiel de la République Française (7 août 1981). Décret du 5 août 1981 nommant Jacqueline Baudrier délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO en remplacement de François Valéry. In Légifrance. Consulté en ligne le 20/06/2014 : http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19810807&numTexte=&pageDebut=02179&pageFin=
-« Mort de Jacqueline Baudrier, ancien PDG de Radio-France. » (3 avril 2009). Le Parisien. Consulté en ligne le 16/06/2014 : http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/mort-de-jacqueline-baudrier-ancien-pdg-de-radio-france-03-04-2009-465626.php
-« Liste des délégués permanents de la France auprès de l’UNESCO. » (15 février 2014). Wikipédia. Consulté en ligne le 16/06/2014 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_d%C3%A9l%C3%A9gu%C3%A9s_permanents_de_la_France_aupr%C3%A8s_de_l%27UNESCO
-« Parcours professionnel de Jacqueline Baudrier. » (Sans date). Archives de l’UNESCO, AG 14-BAU-5-2-1, dossier « Jacqueline Baudrier – UNESCO – textes discours, photos, CV global ».
-UNESCO. (1984). Décisions adoptées par le Conseil exécutif à sa 120e session (élection de Jacqueline Baudrier au Conseil exécutif en remplacement de Jean-Pierre Cot), 120EX/Décisions. Consulté en ligne dans UNESDOC le 21/08/2014 : http://unesdoc.unesco.org/images/0006/000612/061203f.pdf

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés