UNESCO Archives AtoM catalogue

Série organique DDG 1 - Archives du Directeur général adjoint M.S. Adiseshiah

Zone d'identification

Code de référence

FR PUNES AG 8-CAB-DDG 1

Intitulé

Archives du Directeur général adjoint M.S. Adiseshiah

Date(s)

  • 1955-1970 (Production)

Niveau de description

Série organique

Importance matérielle et support

4.55 linear metres of textual records

Zone du contexte

Nom du producteur

Adiseshiah, Malcolm S. (1910-04-18 - 1994-11-21)

Notice biographique

Malcolm Sathianathan Adiseshiah est né à Vellore, Inde, le 18 avril 1910. Il obtient un Bachelor of Arts in Economics du Loyola College en 1930 à Madras, et étudie ensuite au King’s College, Cambridge University, et à la London School of Economics, obtenant alors son PhD en 1940.
Adiseshiah commence sa carrière comme Lecturer in Economics à St. Paul’s College à Calcutta de 1931 à 1936. Il est ensuite Professor of Economics au Madras Christian College de 1940 à 1946. A cette période, il est aussi membre du groupe d’économistes qui développe le plan décennal pour l’industrialisation de l’Inde. Adiseshiah exerce la fonction de Secrétaire général adjoint à l’Entr’aide Universitaire Mondiale (EUM) à Genève de 1946 à 1948.
En 1948, Adiseshiah commence sa carrière à l’UNESCO comme Chef adjoint du Service des échanges de personnes. Il devient Chef de l’Unité d’assistance technique au sein du Cabinet du Directeur général en 1950. Après un changement organisationnel, Adiseshiah est nommé Chef du nouveau Service de l’Assistance technique. En 1952, le service devient le Département de l’assistance technique, avec Adiseshiah comme Directeur. Lors de la Huitième session de la Conférence générale, à Montevideo, les deux postes de Sous-Directeur général (ADG) sont officiellement créés et Adiseshiah est nommé Sous-Directeur général, en même temps que René Maheu, qui a déjà été placé à ce poste de manière provisoire un peu plus tôt dans l’année. En plus de remplacer le Directeur général si besoin, Maheu est responsable de la diplomatie de l’Organisation. Le rôle d’Adiseshiah est alors de se concentrer sur le programme d’assistance technique, sur l’intégration du programme d’assistance technique au sein du programme ordinaire, et, de manière générale, sur la coordination des activités du programme. Adiseshiah commence officiellement son travail comme ADG au début de l’année 1955. La séparation des tâches entre les ADG reste flexible. En 1960, Adiseshiah est reconnu comme étant le responsable de la gestion et de l’administration du Secrétariat ainsi que des programmes de terrain de l’UNESCO. Entre 1960 et 1963, la responsabilité lui incombe d’aider les pays d’Afrique venant de gagner leur indépendance. Adiseshiah est responsable de l’avancée du plan d’enseignement pour l’éducation primaire universelle en Asie (Karachi Plan) , ainsi que des projets en faveur du développement de l’éducation et la science en Afrique et en Amérique Latine.
De nouveau, face à un changement organisationnel de grande ampleur (les départements devenant des secteurs avec des Sous-Directeurs généraux à leur tête, à la place des Directeurs), Adiseshiah est nommé Directeur général adjoint (DDG) en 1963. A ce poste, en plus de remplacer le Directeur général si besoin, Adiseshiah se voit incomber la responsabilité de coordonner les services du programme développés par l’ensemble de l’organisation dans le cadre des travaux menés sur la contribution de l’éducation, dans toutes ses formes, au développement économique. De même, il a la responsabilité des services du programme s’intéressant au lien direct entre la science et la technologie, d’une part, et le progrès national, d’autre part. Il supervise aussi la coopération de l’UNESCO avec le Fonds spécial des Nations-Unies, et le Directeur général l’a chargé expressément d’organiser et de diriger un système d’inspection des activités de terrain. Adiseshiah reste DDG jusqu’à ce qu’il se retire de l’UNESCO à la fin de l’année 1970. Durant une période de cinq mois, en 1969, il a aussi été Sous-Directeur général par intérim du Secteur des Sciences exactes et naturelles.
Après s’être retiré de l’UNESCO, Adiseshiah devient membre du Tamil Nadu State Planning Commission. De 1970 à 1971, il fonde, avec sa femme, le Madras Institute of Development Studies (MIDS). Il devient le premier Directeur de cet institut et reste président de son Conseil des gouverneurs jusqu’à sa mort. Il exerce les fonctions de président de l’Indian Economic Association (IEA) de 1973 à 1974, de président de l’Indian Adult Education Commission, et de membre du Central Advisory Board of Education (CABE), de l’Indian Council of Social Science Research (ICSSR) et du National Council for Teacher Education (NCTE). En 1975, Adiseshiah devient vice-président de Madras University. En 1978, il est nommé au Rajya Sabha pour un mandat de six ans. Il est président de l’International Council of Adult Education (ICAE). Adiseshiah est aussi président du Conseil d’administration de l’Institut International de Planification de l’Education (IIEP) de 1981 à 1989, ainsi que président du jury des prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO.
Adiseshiah décède à Madras, Inde, le 21 novembre 1994. Le prix international d’alphabétisation Malcolm Adiseshiah est créé en 1998 grâce à la contribution de l’Inde. Le prix a été décerné toutes les années, de 1998 à 2001, aux actions méritantes et efficaces contre l’analphabétisme. Parmi ses nombreux ouvrages, Adiseshiah a notamment publié Que mon pays s’éveille (Let my country awake - 1970) et Il est temps de passer à l’action (It is time to begin - 1972).

Institution de conservation

Histoire archivistique

Modalités d'entrée

Zone du contenu et de la structure

Présentation du contenu

The series contain mostly copies of letters, memos, cables, mission reports signed by Adiseshiah or his Executive Assistants, as well as speeches and addresses delivered by him. Most items are of official character, however some are semi-official or personal. There are a few letters received in the files, however the majority of correspondence is out-going mail. There are also inspection reports and mission reports, documents on the negotiations with the representatives of Member States, as well as discussions with UNESCO representatives, officials and experts in the field. The series is arranged in 11 subseries, however, files are numbered sequentially despite the subseries.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Series is subject to screening and redaction by the archivist.

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes sur la langue et l'écriture

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

See also:

  • AG 8 Central Registry Collection. X07.21 (55) TA confidential: Iran - TA programme - confidential
  • AG 8 Central Registry Collection. X07.83 Adiseshiah Missions
  • AG 8 Secretariat Fonds. CAB 10 Directors' meetings

Zone des notes

Points d'accès

Points d'accès sujets

Points d'accès lieux

Points d'accès Noms

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service responsable de la description

Règles et/ou conventions utilisées

Niveau d'élaboration

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Entered by AWT 18/07/2012 from Inventory of the Files of Malcolm S. Adiseshiah (1978).

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Zone des entrées

Sujets en relation

Personnes et organismes en relation

Lieux en relation